Aller au contenu principal

POLITIQUE SECTORIELLE

La Politique Nationale de habitat et du développement urbain

 

 

Le développement urbain durable est l’un des défis mondiaux les plus pressants du

XXIème siècle. Le Togo, à l’instar de la plupart des pays en développement compte encore une majorité de ruraux soit 62,3 % de la population. Cependant, le taux d’accroissement urbain (4,5 % par an pour l’ensemble des centres urbains du pays et

5 % pour Lomé, la capitale) indique que 50 % de la population togolaise résideront en

milieu urbain en 2028. Cette tendance ne peut donc être ignorée, car elle illustre l’ampleur du défi que représente le développement urbain.

 

Pour l’heure, les problématiques majeures et enjeux de développement du secteur de

l’habitat et du développement urbain au Togo se caractérisent par (i) un développement spatial peu harmonieux des centres urbains, (ii) une production et

gestion foncières non adaptées, (iii) des logements décents rares, (iv) un environnement urbain dégradé, (v) un financement de l’urbanisation inopérant et du

logement difficilement accessible, (vi) une mobilité urbaine inefficace, (vii) une gouvernance urbaine hésitante, (viii) une pauvreté urbaine persistante et (ix) des capacités du secteur limitées.

 

L’élaboration de la Politique nationale de l’habitat et du développement urbain (PNHDU), en cohérence avec la Stratégie de croissance accélérée et de promotion de

l’emploi (SCAPE) est devenue une priorité pour le ministère de l’urbanisme et de l’habitat. Cette politique, résultat d’un processus inclusif, participatif et consensuel de l’ensemble des parties prenantes, a pour ambition de promouvoir des établissements humains sains et viables et de garantir l’accès à un logement décent pour l’ensemble des populations en général et en particulier aux couches de la population à revenus faibles et intermédiaires. Concomitamment, il s’agit d’organiser la croissance urbaine de telle sorte qu’elle puisse jouer un rôle positif sur le développement économique, la réduction de la pauvreté et des inégalités en permettant à chaque citoyen d’accéder à une vie de qualité.

 

Quatre axes stratégiques, en synergie les uns avec les autres, ont été retenus pour la

mise en oeuvre de la politique. Ces axes d’intervention constituent un ensemble d’options prioritaires pour la réalisation de la vision et l’atteinte des objectifs de la PNHDU, et par conséquent ceux des objectifs de la SCAPE et des OMD. Ce sont : (i)

développement des capacités ; (ii) développement spatial harmonieux et équilibré des centres urbains togolais et intégration au réseau urbain sous-régional ; (iii) facilitation de l’accès à un logement décent et (iv) gestion durable et rationnelle des déchets.

Ces quatre axes stratégiques sont déclinés en quatre programmes visant respectivement à (i) assurer un meilleur pilotage du secteur, (ii) assurer un développement équilibré de l’armature urbaine nationale en adéquation avec les politiques sous-régionales dans le secteur, (iii) garantir l’accès à un logement décent

aux couches de la population à revenu faible et intermédiaire et (iv) améliorer de façon durable la gestion des déchets.

 

Le plan d’actions 2015-2019 qui découle de cette politique s’inscrit dans la poursuite

des actions entreprises par le gouvernement afin d’améliorer durablement le cadre de

vie des populations. Ce plan d’actions nécessite un financement globalement estimé à deux cent dix milliards deux cent treize millions neuf cent vingt un mille (210 213 921 000) francs CFA sur la période soit en moyenne 42,04 milliards par an.

La mise en oeuvre de la politique sera assurée à la fois par des structures administratives centrales du MUH, mais aussi par des structures d’appui opérationnelles (l’Office togolais de l’habitat, la Société d’équipement des terrains urbains, l’Agence nationale de l’assainissement et de la salubrité publique) et les collectivités territoriales. Le plan de suivi-évaluation repose sur des indicateurs d’effet et d’impact.

Le cadre de suivi évaluation fera l’objet d’une gestion conjointe avec les partenaires techniques et financiers. Une évaluation annuelle sera organisée vue de mesurer l’atteinte des objectifs fixés et de proposer les orientations nécessaires. La revue à mi-parcours de la politique permettra en particulier d’apprécier la pertinence des objectifs, les liens entre les différents niveaux de la chaîne de résultats et comment chaque niveau permettra d’atteindre les résultats envisagés.



Plan National de l'Habitat et du Développement Urbain (PNHDU)


Top