Journées portes-ouvertes du groupe de la banque mondiale au Togo : le projet d’infrastructures et de développement urbain (PIDU) y a pris part

Journées portes-ouvertes du groupe de la banque mondiale au Togo : le projet d’infrastructures et de développement urbain (PIDU) y a pris part

Partager sur :

Facebook
Twitter
LinkedIn

Le partenariat entre le Groupe de la Banque mondiale et le Togo est très excellent. Grâce au soutien de ses partenaires le Togo a entrepris ces dernières années un vaste programme de développement tout en maintenant le cap la croissance. C’est un partenaire stratégique du Togo avec un apport de plus de 20% au capital total des partenaires techniques et financiers du pays.

Pour se mettre en exergue et s’ouvrir au public, l’institution de Betton Woods a organisé des journées portes ouvertes (JPO), les 23 et 24 juin 2022 à son siège à Lomé en vue de dresser le bilan des activités du groupe en faveur du Togo ces dernières années. C’est un véritable coup de projecteur sur les 19 projets qui touchent plusieurs secteurs notamment l’éducation, la santé, la protection sociale, l’agriculture, l’environnement, les infrastructures et les transports.

En bonne place figurait le Projet d’Infrastructures et de Développement Urbain (PIDU). Le PIDU est censé durer cinq (05) ans et est financé à hauteur de 30 millions de dollars soient 16 300 000 000 de Fcfa. L’objectif de développement de ce projet est l’amélioration de l’accès à des infrastructures et services urbains de base dans les quartiers mal desservis de trois villes sélectionnées, à savoir, Lomé, Kara et Dapaong et fournir un appui technique en vue du renforcement de la capacité institutionnelle dans les sept villes participantes (Lomé, Tsévié, Kpalimé, Atakpamé, Sokodé, Kara et Dapaong).

Le stand occupé par le PIDU à cette occasion a exposés en images des différentes activités du projet accompagnées des explications des agents présents.

Au cours d’une intervention sur la radio canal FM à cette occasion, le Secrétaire permanent du PIDU, Thomas TCHASSIM Essossimna, a vanté le mérite de l’institution de Bretton woods et mis en exergue toutes les réalisations du projet de 2017 à ce jour.

D’abord à Lomé : la construction des rues Livingstone (1,2km), Agbélénuku (600 m), Paul Ahyi, Logo, Moringa et des caniveaux de drainage.

A Kara les travaux prioritaires sont en cours notamment sur le tronçon1 Collège Chaminade –RN1, le tronçon immeuble Matata-CHR Tomdè à Twindè, Tomdè –Lycée Kara II- SOS village d’enfants de Kara sur la RN16. Il  y a également la construction de l’exutoire sur le tronçon1 et du dalot transversal. D’autres activités vont bientôt démarrées notamment la construction du pont de Kpélouwayi et ses voies d’accès, les marchés de Tchintchinouda et Wyaoudè.

A Dapaong plusieurs activité vont démarrer incessamment : les travaux d’aménagement de deux marchés à Worgou et Nassablé, l’amélioration de la sécurité routière à l’intérieur de la ville, réhabilitation et extension des centres médicaux-sociaux à Dapapergou et Koutombongue et d’extension du réseau d’eau potable.

M. TCHASSIM a ajouté que le projet apporte aussi un appui à la planification et à la gestion des villes, au renforcement de capacité et à la participation citoyenne avant de conclure que les communautés se sentent concernées par ces différents projets qui améliorent leur existence.