• Accueil
  • MUHRF/Des cadres municipaux de cinq communes outillés pour une gestion efficiente de leurs municipalités

MUHRF/Des cadres municipaux de cinq communes outillés pour une gestion efficiente de leurs municipalités

MUHRF/Des cadres municipaux de cinq communes outillés pour une gestion efficiente de leurs municipalités

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

La décentralisation est effective au Togo depuis 2019. Cependant des questions se posent quant aux capacités des communes à gérer les compétences qui leur sont transférées.

En vue de les doter d’outils nécessaires de gestion, le ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière à travers CITAFRIC, l’Agence de développement urbain et municipal, avec l’appui de la Banque Africaine de Développement (BAD) à travers la cellule Fonds de développement Urbain (UMDF), a initié un atelier qui a mobilisé du 19 au 23 avril 2022 à Atakpamé les cadres municipaux de cinq chefs-lieux de région (Tsévié, Atakpamé, Sokodé, Kara, Dapaong).

Durant cinq jours les participants ont trouvé des réponses aux besoins et à l’urgence qui se font sentir à cause du transfert graduel des compétences de l’Etat vers les collectivités à travers deux thèmes principaux : optimisation du fonctionnement des services municipaux et gestion des équipements et infrastructures.

Les cadres municipaux se sont donc imprégnés, sous la houlette des experts AGBOGBE Kokou, économiste du développement, DJEGUEMA Koffi, architecte-urbaniste, de connaissances pratiques sur les outils de planification et l’aménagement urbain, la gestion urbaine, la gestion de projets, l’organisation de la commune, le management général des collectivités locales etc… Il s’agit de thématiques liées aux principes de gestion locale et à la bonne gouvernance pour permettre aux collectivités de dégager suffisamment de ressources  pour un meilleur devenir des villes togolaises.

Pour sa part le directeur de cabinet du ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, Dr. EDOH Komla a fait une communication sur le code foncier et domanial du 14 juin 2018.  Ses innovations ont été passées au crible.

On retiendra entre autres que le code a mis en place de nouvelles institutions dont la commission de la gestion foncière de la commune CoGeF qui a pour mission d’assister le maire dans la gestion foncière de la commune. Autres innovations : les fonds spéciaux pour prendre en charge les expropriations et indemnisations, l’Agence Nationale du Domaine et du Foncier etc… Il faut noter surtout que le code réserve une place importance aux élus locaux en lien avec l’article 7 de la loi n°2007-011 du 13 mars 2007 relative à la décentralisation aux libertés locales.

L’atelier a été marqué par des présentations alternées de débats et de travaux dirigés. Ces échanges d’expériences ont permis aux cadres municipaux de s’armer de bagages pour des actions en faveur des citoyens de leurs localités respectives.

Des recommandations ont été formulées à la fin des travaux. En voici quelques-unes : création, à titre expérimental, d’une direction régionale de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière (DRUHRF), dans un chef-lieu géographiquement central, et passer progressivement à la création de quatre (4) autres dans les autres chefs-lieux, renforcement de la capacité d’intervention de la DGUH par la formation,  renforcement du personnel et des moyens financiers de CITAFRIC, rétablissement de l’élaboration des schémas directeurs d’aménagement d’urbanisme (SDAU) au niveau des communes ; la formation des maires et conseillers municipaux, la création d’un réseau des techniciens des communes en vue d’harmoniser les pratiques mais aussi de partager des expériences .

Au terme des travaux, le Directeur de cabinet, Dr. EDOH Komla, a, comme à l’ouverture, au nom du ministre de l’urbanisme de l’habitat et de la réforme foncière, salué les participants dont la mobilisation « témoigne de leur engagement aux côtés du président de la République Son Excellence Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE et de tout le gouvernement pour le succès du processus de décentralisation au Togo ». Il a remercié les experts et les participants pour l’assiduité, le sérieux, la disponibilité et la sincérité dans le partage des expériences puis les a invités à mettre en pratique les connaissances acquises.

Il a renouvelé ses reconnaissances à Citafric pour l’organisation de l’atelier et a émis le vœu de voir pérenniser des formations de ce genre.

Le directeur général de CITAFRIC, AIDAM Koudjo, pour sa part, a remercié les ministères présents, les experts et les participants pour leurs contributions multiformes qui ont permis la réussite de cet atelier.