• Accueil
  • Me Koffi Tsolenyanu lance l’élaboration des plans locaux d’urbanisme de zio 2 et ave 2

Me Koffi Tsolenyanu lance l’élaboration des plans locaux d’urbanisme de zio 2 et ave 2

Me Koffi Tsolenyanu lance l’élaboration des plans locaux d’urbanisme de zio 2 et ave 2

Partager sur :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Les communes de Zio 2 et d’Avé 2 seront bientôt dotées de plans locaux d’urbanisme. Cette action dans le cadre de la concrétisation de l’effet 10 de l’axe 3 du PND. L’objet est d’accompagner les collectivités territoriales dans leurs programmes de développement.

Les communes de Zio 2 et d’Avé 2 seront bientôt dotées de plans locaux d’urbanisme. Dans le cadre de la concrétisation de l’effet 10 de l’axe 3 du PND, le gouvernement a initié sur financement de la Banque mondiale, un projet de dotation des communes de Zio 2 et Avé 2 en plans locaux d’urbanisme, devant permettre d’assurer une occupation harmonieuse et rationnelle des sols sur le territoire national en vue d’accompagner les collectivités territoriales dans leurs programmes de développement.

Le coup d’envoi des activités d’élaboration de ces plans locaux d’urbanisme a été donné dans le strict respect des mesures barrières liées au covid-19, par le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, Me Koffi TSOLENYANU ce vendredi 14 janvier 2022 au stade de football de Noèpé, chef-lieu de la commune d’Avé 2 en présence des préfets de Zio et d’Avé, des députés à l’assemblée nationale, des représentants de ministères, des maires des deux communes, des chefs traditionnels etc.

Lançant les travaux le ministre TSOLENYANU a souligné que le présent projet fait partie intégrante du grand programme dénommé « Projet compétitivité des services pour le commerce », impulsé par le Président de la République Son Excellence Faure Essozimna GNASSINGBE dans le cadre de l’amélioration du climat des affaires au Togo et financé par la Banque mondiale. L’opération dans les deux communes est une phase pilote qui sera étendue aux 115 autres communes du Togo.

« Sans aménagement spatial harmonieux il est quasiment impossible de réaliser les habitats et les ouvrages d’assainissement adéquats », a-t-il souligné. La mise en œuvre de ce projet d’élaboration des plans locaux d’urbanisme (PLU) des communes de Zio 2 et Avé 2, a poursuivi monsieur le ministre, s’inscrit dans les engagements du ministère chargé de l’urbanisme vis-à-vis de la feuille de route gouvernementale 2020-2025, en lien avec les réformes dans le secteur du foncier.

Les résultats permettront de réglementer l’occupation du sol à travers un plan local d’urbanisme (PLU) montrant les différentes zones fonctionnelles du territoire de chaque commune notamment les zones agricoles, les sites naturels à préserver, les zones d’habitation, les réserves foncières spéciales et les zones d’équipement etc. Ce qui traduit la volonté des plus hautes autorités de notre pays d’améliorer les conditions de vie des citoyens.

La réalisation de ce projet est confiée au Groupement de cabinets du Togo et du Maroc dénommé CID/BETA, pour un montant de 80 482 646 FCFA et une durée de trois (03) mois.

Me TSOLENYANU a, pour finir exhorté tous les participants à une large diffusion de ce projet auprès des populations en vue de leur permettre de se l’approprier et de réserver un bon accueil aux équipes techniques du groupement CID/BETA   qui va réaliser les travaux.

Pour sa part, le maire de la commune d’Avé 2, M. AYAWLI Kwaku a rappelé l’importance et les avantages dont bénéficieront les deux communes choisies comme phase pilote « C’est une joie inestimable pour l’Avé 2 et Zio 2 d’être choisies comme phase pilote devant bénéficier de ce projet.  Je pense que cet outil va permettre à nos communes d’aller de l’avant eu égard aux difficultés que nous rencontrons sur le terrain par rapport à l’occupation du sol, aux constructions anarchiques dans les zones non indiquées. Ces plans nous permettrons en temps opportun pour dire à la population ce qui est mieux indiqué en la matière », a-t-il fait savoir.